Bookstore : Livres à lire #3

Eh, salut ! J’espère que vous allez bien en ce moment et que vous supportez comme il se doit le fait qu’on doivent plus ou moins tous rester cloîtrés chez nous comme des moines. En tout cas, de mon côté, malgré le télétravail et les cours en ligne avec mon école, j’essaye de profiter d’être chez moi pour lire, écrire et continuer à créer. Comme j’aime le dire régulièrement, si la culture ne vient pas à moi, je viendrai à la culture !

Voici une nouvelle sélection d’ouvrages que j’ai pu lire récemment et que j’ai énormément apprécié pour la plupart. Etant donné que les librairies sont fermées, je veux quand même vous rappeler que l’idéal reste d’éviter au max de commander en ligne chez Vous-savez-qui. Ça peut valoir le coup de se renseigner auprès de vos libraires.

Personnellement, dans mon village, le nôtre est fermé mais peut quand même déposer chez l’épicier les ouvrages qu’il a en stock ou qu’il peut commander. Il faut s’entraider non de diou. Et puis c’est hyper sympa de choper l’Odyssée d’Homère entre un kilo de patates et une ribambelle de mozzarellas.

Je m’égare, alors n’attendons pas plus pour commencer, voulez-vous ?

Le Gourmet solitaire – Jirô Taniguchi

Résultat de recherche d'images pour "le gourmet solitaire"

On commence cette sélection avec un petit plaisir. Premièrement, si vous ne connaissez pas Taniguchi, c’est à résoudre expressément. Secundo, le Gourmet solitaire est à savourer comme une tasse de thé fumant lors une longue soirée pluvieuse au coin du feu. Bon, après rien ne vous empêche de le dévorer corps et âme comme le premier vorace venu. Chacun fait comme il peut.

L’histoire raconte celle d’un homme d’affaire assez mystérieux qui, au fil de ses déambulations dans plusieurs villes du Japon, va goûter différents plats typiques, pour notre plus grand appétit. C’est poétique, ce personnage solitaire et timide est terriblement attachant et sait clairement de quoi il parle quand cela relève du comestible. Les plats nous donnent l’eau à la bouche et les dessins l’envie irrépressible de partir s’exiler au Japon. Un indémodable à toujours avoir sous la main, comme une friandise.

Quartier lointain – Jirô Taniguchi

Résultat de recherche d'images pour "quartier lointain couverture"

On reste au Japon pour un second Taniguchi (on ne change pas une équipe qui gagne). Quartier lointain est également un chef-d’oeuvre, et raconte cette fois-ci l’histoire d’un homme qui se retrouve du jour au lendemain dans la peau de ses 14 ans. Affaires de famille, amitiés complexes et amours naissant vont peu à peu resurgir dans la vie de notre protagoniste qui, complètement largué, va tout faire pour se sortir de cette situation (sans chambouler quelques éléments de son passé au passage, on s’en doute bien).

C’est terriblement prenant également, on y retrouve la poésie, l’univers et la douceur assez mélancolique de Taniguchi. Je me suis fait violence pour ne pas l’engloutir d’une traite. Sachez que vous pouvez acheter l’intégral en un seul gros pavé, ou tome par tome si ça vous chante.

L’âge d’or – Cyril Pedrosa & Roxanne Moreil

Résultat de recherche d'images pour "l'âge d'or pedrosa"

On en a parlé et reparlé, mais c’est vrai que cette bande-dessinée est fabuleuse. Les dessins de Pedrosa sont divins, les couleurs vous chopent les tripes et l’histoire vous promet une épopée bouleversante dans un monde intense et aux multiples mystères. En plus le bouquin est massif et assez volumineux, ce qui en fait un objet à part entière dans votre bibliothèque. Il est à lire pour son récit, et à relire pour le plaisir des yeux.

Les Vermeilles – Camille Jourdy

Résultat de recherche d'images pour "les vermeilles"

J’ai découvert les Vermeilles en errant entre les stands du Salon du Livre de Montreuil. C’était la première fois que j’y allais et en grande amoureuse des livres, je voulais me ramener un bel ouvrage souvenir, pour marquer le coup quoi. J’ai cherché pendant deux bonnes heures, je marchais, montais, descendais, remontais, revenais sur mes pas… bref je n’arrivais pas à me décider. Lequel choisir ?

Et puis je tombe sur cet ouvrage et mon petit cœur est devenu tout moelleux. Les dessins de Camille Jourdy sont doux, attachants, poétiques et j’y suis retombée en enfance.

La passe-miroir – Christelle Dabos

Résultat de recherche d'images pour "la passe-miroir"

Bon alors là, c’est du lourd. J’ai découvert la Passe-miroir grâce aux recommandations de ma copine Mikan Key et QUELLE HISTOIRE MES AMIS. Je ne sais simplement pas par où commencer.

La Passe-miroir est une saga littéraire en 4 tomes. On la catégorise souvent comme une série ‘Jeunesse’ mais je n’aime pas tellement cette étiquette car ça a tendance à infantiliser le récit qui est d’une richesse incroyable. Tout est prenant, les personnages principaux sont attachants au point que j’ai littéralement dévoré les 3 premiers tomes d’une traite. Ça faisait des années que je n’avais pas mis ma vie sur pause pour un bouquin, et j’ai retrouvé le plaisir de lire quotidiennement grâce à ces ouvrages. Là, je savoure au maximum le dernier tome pour ne pas me retrouver démunie pendant le confinement, mais je sens que la gourmandise va me rattraper fissa.

Je n’ai pas envie de vous raconter de quoi ça parle, parce que je le ferai probablement mal tellement la complexité et la beauté de chaque élément mérite d’être découvert par sa lecture. Alors n’attendez plus, lisez, et laissez-vous emporter pleinement.

Le tour du monde en 80 jours – Jules Verne

Résultat de recherche d'images pour "la tour du monde en 80 jours"

Ce cher Jules. Bon, je ne suis pas certaine qu’il soit nécessaire de présenter Jules Verne et le Tour du monde en 80 jours. Là vous devez vous dire que j’ai décidé de me replonger dans mes années collège histoire d’oublier que le temps passe foutrement vite, et vous n’avez pas totalement tort. Je n’avais jamais lu le Tour du monde, et j’avais envie de lire du voyage, de l’aventure, des obstacles surmontés, bref, de partir dans tous les sens.

Pour tout vous avouer, je ne vais pas vous cacher que l’ouvrage m’a un peu déçu. Maintenant vous vous dites que quoi, quelle est cette infamie, ce blasphème ? Le grand Jules, décevant ? Déjà, je trouve que vous vous emballez un peu vite. Ensuite, si vous me laissez en placer une, je vais vous expliquer pourquoi.

Lire Le Tour du monde comme un roman de voyage est faire fausse route dès le départ (hihi faire fausse route pour un tour du monde). Parce que le personnage central lui-même, malgré son nom extraordinaire (Philéas Fogg, il fallait y penser), n’en a RIEN à foutre des paysages enchanteurs, des animaux, de la flore exotique et tout le tintouin. C’est juste un obsessionnel compulsif de la ponctualité qui veut gagner son pari en temps et en heure. Point. Donc toute la partie intéressante du voyage ne se fait que sous le regard de son majordome Jean Passepartout (encore un nom génial). Alors parfois on s’ennuie ou on se stresse pour rien jusqu’au dernier moment vu que l’entièreté du bouquin repose sur une fichue histoire de timing. Après, ça reste du Jules Verne, les gravures originales sont magnifiques (pensez à prendre la bonne édition pour ce point) et on passe quand même un bon moment.

L’attrape-cœurs – J.D Salinger

Résultat de recherche d'images pour "l'attrape-coeur"

Ah, l’attrape-cœur. Encore une merveille de la littérature et un de mes plus gros coups de foudre de l’année. Ce roman raconte l’histoire d’un jeune garçon vivant aux Etats-Unis près de New-York et qui décide de fuguer de son pensionnat, en pleine crise existentielles, quelques jours avant Noël. Ce qui m’a marqué dans ce livre, c’est la façon dont le texte est écrit. On est réellement ancrés dans la peau du personnage principal et toutes ses émotions vont nous traverser. Vous vous indignerez avec lui, aurez peur avec lui, réfléchirez avec lui.

C’est aussi la première fois de ma vie qu’en découvrant une parole et un style comme celui de Salinger, j’ai réellement pris conscience que tout était possible dans l’écriture.

***

Eh bien voilà mes amis. C’est déjà la fin de cet article. J’espère qu’il vous a plu et qu’il vous aura inspiré. Je vous retrouve très vite pour un prochain épisode du Bookstore. En attendant, prenez soin de vous et de vos proches.

Pour lire les deux premiers articles Bookstore, il vous suffit de cliquer ici et (n’ayez pas peur, ils ne vont pas vous manger).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.