La biographie (pas chiante) de Niki de Saint-Phalle

Bonjour très chers compatriotes, est-ce que vous vous rendez compte qu’on est déjà à l’avant dernier article du Calendrier de l’Artvent ? C’est fou comme tout passe si vite. En vrai, j’écris ces lignes en avance mais la vérité je suis émue putain. J’espère vraiment que ça va vous plaire… et si vous venez tout juste d’arriver ici sans savoir de quoi je parle, vous avez 21 articles à rattraper, veinard(e).

Surtout que l’artiste dont je vais vous parler aujourd’hui, c’est clairement une boss. Une femme extraordinaire, féminine et féministe, engagée pour les droits civiques : Niki de Saint-Phalle.

J’ai l’impression d’avoir grandi avec Niki. Une bonne partie de mes souvenirs d’enfance se passe près de la fontaine Stravinsky un mercredi après-midi, à regarder avec de grands yeux écarquillés les automates colorés cracher de l’eau, puis à décider lequel avait ma préférence du jour afin que je puisse l’adopter pour jouer avec mon amie d’enfance. Tous avaient des noms les plus étranges les uns que les autres.

Aujourd’hui j’avais envie de rendre hommage à toute cette joie qui se dégage son oeuvre, et d’en profiter pour vous la partager.

Résultat de recherche d'images pour "fontaine stravinsky"
Fontaine Stravinsky – Paris 75004

La vie de Niki de Saint-Phalle

Catherine Marie Agnès Fal de Saint-Phalle (on l’appellera Niki parce que clairement sinon ça va gonfler tout le monde) est née le 29 octobre 1930 à Neuilly-Sur-Seine. Elle est plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice. Elle est considérée comme une artiste internationale majeure du XXe siècle, notamment grâce à sa double nationalité (française et américaine).

Tout comme Christo, César ou encore Yves Klein, Niki appartient au mouvement du nouveau réalisme (précurseur du Pop Art, entre autre). C’est d’ailleurs la seule femme du mouvement et honnêtement, je ne sais jamais si je dois m’en réjouir ou juste m’énerver et tout casser.

Niki va dédier son oeuvre à la défense des droits civiques (notamment des noirs américains), au féminisme et à la sensibilisation envers le sida. Moi à côté j’essaye au mieux de ne pas cueillir de champignons qui vont faire crever toute ma famille, mais bon après tout ce n’est pas vraiment le sujet.

Niki grandit en France et aux Etats-Unis aux côtés de quatre frères et sœurs. Son père la viole quand elle n’a que 11 ans, événement qu’elle ne révélera que bien plus tard (à 62 ans), dans son ouvrage Mon Secret. Si vous aussi vous avez envie d’enfoncer votre poing dans un mur tellement ça vous dégoûte, respirez un grand coup et buvez un verre d’eau. Sinon elle se marie à 18 ans avec le poète Harry Matthews. A 22 ans, Niki est mannequin pour Vogue, Life et Elle. Comme on peut s’en douter, elle va passer par une bonne dépression nerveuse et sera emmenée en hôpital psychiatrique. C’est là qu’elle commence à peindre.

BON. Maintenant que l’ambiance est bien pourrie et que j’essaye de vous dire que le plus important est de ce consacrer à la beauté et à l’expression du travail artistique de Niki, je vais vous présenter ses œuvres majeures.

Les Tirs (1961)

Les Tirs sont des tableaux préparés fixés sur une planche et composés de morceaux de plâtre, de peinture, de métal et d’objets divers (shampoing, œuf, tomates) que Niki va recouvrir de peinture blanche et enfermer dans des poches qu’elle fait ensuite exploser à la carabine. Ils matérialisent la violence, extériorisent ses démons tout en marquant le passage du temps grâce au geste et à la performance d’action painting filmée.

Résultat de recherche d'images pour "les tirs niki de saint phalle"
Tir, 26 juin 1961

Les Tirs vont devenir un phénomène national après le passage à l’ORTF de l’émission En français dans le texte. D’ailleurs, si Niki passe à la télé, elle n’est pas vraiment mise en avant pour autant. On la met de côté, on ne la prend pas au sérieux et on va très vite la considérer comme « la femme de » son deuxième mari, Jean Tinguely, lui aussi artiste et avec lequel elle va beaucoup créer (notamment la fontaine Stravinsky). Cette confusion sur la place et l’importance de son oeuvre individuelle va durer jusqu’aux rétrospectives qui lui sont accordées dans les années 2000. Vous êtes toujours énervé(e) ? Buvez un verre d’eau je vous dis. Ou tirez à la carabine sur des ballons de peinture.

Les Nanas (fin 1960’s)

Les Nanas sont des femmes gigantesques, dansantes, pleines de vie et colorées. Un spectacle presque vivant et qui en profite pour faire un petit doigt d’honneur aux dictats du monde de l’art et des galeriste de part leur tailles monumentales. D’ailleurs, j’aurai entendu un jour une Nana s’exclamer :

Bah alors mon petit loup, mon cul est trop gros pour ton stand où c’est ma tête de 2 mètres qui te revient pas ?

Comment ça mes sources ne sont pas fiables ? Je l’ai entendu j’vous dis.

Résultat de recherche d'images pour "niki de saint phalle nana"
Une Nana

Les Nanas sont tellement canons qu’elles vont participer à un ballet de Roland Petit, L’Éloge de la folie que Jean et Niki vont décorer. Un chef d’oeuvre :

Le Golem (1972)

Résultat de recherche d'images pour "le golem niki"

Miam.

Outre le fait qu’il se rapproche dangereusement de ma tronche un lendemain de soirée, Le Golem de Niki est une autre de ses œuvres monumentales. De toute façon, la plupart des œuvres de Niki sont monumentales.

Situé dans un parc pour enfant à Jérusalem, il a fallu un certain temps pour que cette créature soit acceptée par les habitants (sans blagues). Aujourd’hui, il est défendu avec force et fait complètement partie des meubles. En même temps, en tant que gosse, j’aurais adoré pouvoir jouer dans une créature pareille. Ça envoie du lourd.

Le Jardin des Tarots (1998)

Résultat de recherche d'images pour "le jardin des tarots niki"

Les Jardins des Tarots est un jardin de sculptures gigantesques situé en Toscane. Les figurines sont inspirées des arts divinatoires. Toutes les statues offrent des espaces habitables et Niki vivra dans l’appartement l’Impératrice pendant la durée des travaux.

Image associée
Le-dit appartement, ça tue.

La Grotte (1999-2003)

La Grotte, situé à Hanorve (Allemagne) se compose de trois salles à couper le souffle.

Image associée
Image associée
Image associée

Ça explose, ça retrace la parcours de la vie de l’homme, ça évoque sa spiritualité, l’ombre et la lumière, c’est divin. Je n’ai pas envie d’en dire plus, je savoure, c’est simplement magnifique, et je rêve de tout mon cœur d’y aller un jour pour m’y perdre.

Queen Califia’s magical circle (2003)

Résultat de recherche d'images pour "Queen Califia's magical circle"

Cet autre parc monumental est le dernier créé par Niki avant sa mort. Il est situé à Escondito aux Etats-Unis. Au centre trône la Reine Califia, entourée de ces 8 totems qui évoquent les mythologies primitives et qui la protègent.

Les Black Heroes

Pour les Black Heroes, Niki décide de rendre hommage à de grands artistes noirs américains dans son combat pour défendre les droits civiques de la population noire. Parmi ces artistes figurent Miles Davis, Joséphine Baker et Michael Jordan.

Résultat de recherche d'images pour "niki de saint phalle miles davis"
Miles Davis
Résultat de recherche d'images pour "niki de saint phalle michael jordan"
Michael Jordan sur Park Avenue

En 1987, Jack Lang nomme Niki Chevalier de la Légion d’Honneur, ce qu’elle refuse. A la fin de sa vie, elle fera un grand nombre de dotations et se verra attribuer par la famille impériale du japon le Prix Praemium Imperiale.

Niki s’éteint le 21 mai 2002 à Jolla aux Etats-Unis. Je trouve que son travail est un exemple qu’il faut revendiquer davantage. Même si elle est aujourd’hui connue et reconnue, on se rend compte en regardant la vie qu’elle a mené qu’elle a vraiment galéré, aussi bien en tant que femme qu’en tant artiste et personnalité publique. Cela ne l’a pas empêché de créer au nom de causes nobles, et pour cela je l’en remercie. Niki nous dit de nous battre, et de ne jamais cesser de nous exprimer.

***

J’espère sincèrement que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à me dire laquelle de ces œuvres vous préférez en commentaires et quelle est votre artiste favorite.

Retrouvez le Calendrier de l’Artvent sur le blog en cliquant ici et tenez-vous informés de la suite en vous abonnant à mon compte instagram @pepperdwyer.

On se retrouve demain pour un nouvel article ! Et après-demain pour une surpriiiiise.

Bises, Pepper.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.