Artvent #10 La biographie (pas chiante) de César Baldaccini

Lorsque l’on parle d’art, on parle trop peu de sculpture. Pour moi, César, c’est un peu le Héphaïstos du monde artistique. Il fut d’ailleurs le premier sculpteur que j’appris à aimer et qui m’a tout de suite fasciné aussi bien dans ses œuvres que physiquement. Celui qu’on appelle l’Artisan, le Soudeur, est unique et à bouleversé cette vision très précieuse que l’on peut se faire de la sculpture et du message qu’elle peut transmettre au sein d’une société.

Pour ceux à qui son nom ne parle toujours pas, laissez-moi vous rassurer car vous le connaissez, notamment et avant tout parce qu’il a créé ça :

Résultat de recherche d'images pour "césar du cinéma"
César du cinéma

Si là vous faites « aaaaaaah c’est luiiiii », c’est énervant, alors arrêtez et concentrez-vous un peu.

La vie de César

César Baldaccini est né le 1er janvier 1921 à Marseille. Il va grandir avec ses parents italiens dans les quartiers populaires, quitter l’école à 12 ans et commencer à travailler. Ça donne déjà des idées sur son tempérament Il est d’ailleurs connu pour dire de lui-même :

« Je suis fondamentalement un autodidacte absolu »

Ça calme.

Il va étudier à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille entre 1935 et 1939. Encore la guerre qui se pointe mais il va y échapper et après moult filouteries, il intègre l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts en 1943. Une bonne chose de faite.

Pour travailler, la pierre, c’est trop cher. César va donc commencer avec des matériaux plus abordables, comme le plâtre et le fer dès 1947. Cet usage de matériaux peu coûteux va devenir sa « marque de fabrique » en quelque sorte. Il va régulièrement puiser sa matière première, la ferraille, dans les décharges, pour ensuite les transformer, les souder, et donc sculpter.

Il perce dans les années 1950. Notamment lorsque son oeuvre Le Poisson est vendue 100 000 francs à l’Etat pour le Musée National d’Art Moderne (ce qui représente un peu plus que le double aujourd’hui en euros). C’est en 1961 qu’il intègre le mouvement des Nouveaux Réalistes (fondé par Yves Klein et dont fait notamment partie Niki de Saint Phalle, big up à elle, mais on y reviendra sûrement plus tard). Le nouveau réalisme, c’est un mouvement qui donne une nouvelle vision de la réalité (ouah mais la meuf à fait des études ou quoi c’est tellement bien expliqué-annnh CALMEZ VOUS). Oh et puis vous me fatiguez. Pour la peine, je vous file la définition qu’en donne le Centre Pompidou :

Ces artistes affirment s’être réunis sur la base de la prise de conscience de leur « singularité collective ». En effet, dans la diversité de leur langage plastique, ils perçoivent un lieu commun à leur travail, à savoir une méthode d’appropriation directe du réel, laquelle équivaut, pour reprendre les termes de Pierre Restany [critique d’art et co-fondateur du groupe], en un « recyclage poétique du réel urbain, industriel, publicitaire ».

(60/90. Trente ans de Nouveau Réalisme, édition La Différence, 1990, p. 76).

Pour comprendre l’oeuvre de César, on distingue 4 catégories majeures :

Les compressions

La réponse est dans la question : une compression, c’est compresser. Décidemment, je suis en forme aujourd’hui. Pour César, c’était des carcasses de voitures. Vous vous en doutez, ça va faire assez scandale parce que les gens ne comprennent pas vraiment pourquoi ce qui devrait être à la décharge se retrouve dans leurs salons. L’objectif ici, c’est pour César de revoir notre perception des choses et surtout de défier la société de consommation.

Résultat de recherche d'images pour "césar compression"
Dauphine
Résultat de recherche d'images pour "césar compression"
Ricard

Les expansions

Les expansions vont être plus visuellement faciles à comprendre. En gros, ce sont des écoulements lissés, durs et figés. Le but de ces œuvres est de montrer une véritable épaisseur, une masse envahissante et colorée très rigide. Pour ce qui est du sens caché, je vous laisse vous faire votre propre idée. De mon côté, je trouve cela EXTRÊMEMENT satisfaisant.

Résultat de recherche d'images pour "expansion césar baldaccini"
L’oeuvre expansion N°14

Les empreintes humaines

Les empreintes humaines sont des sculptures monumentales agrandissant une zone du corps. Elles nous amènent à reconsidérer notre place dans l’espace, notre échelle physique. La première sera le célèbre Pouce de 1.85m de haut, puis celui de 6m de haut créé pour les J.O de Séoul de 1988. Les autres empreintes connues sont Le Sein de la danseuse Victoria Van Krupp du Crazy Horse Saloon et Le Poing de César, soit 7 tonnes d’acier. Personnellement, c’est ma « catégorie » favorite.

Résultat de recherche d'images pour "les empreintes humaines césar"
le Pouce
Résultat de recherche d'images pour "les empreintes humaines césar sein"
le Sein

Les fers, animaux imaginaires

Les fers font appel à une technique de soudure spéciale dite « à l’arc » dont la définition n’est pas essentielle sinon qu’elle dit que c’est une technique très fréquemment utilisée. Le César du cinéma en est un exemple, ou encore le célèbre Centaure, visible à Paris, Place Michel-Debré et dont le buste et le visage sont un autoportrait de l’artiste.

Résultat de recherche d'images pour "le centaure césar"
Le Centaure

On arrive déjà à la fin. Moi aussi ça me fend le cœur mais César meurt le 6 décembre 1998 à Paris. Si de son vivant il était snobé, il est aujourd’hui un artiste majeur et très célèbre en sculpture. Je ne sais pas ce que vous en penserez, vous, mes contemporains, mais moi je le trouve beau et terriblement badass.

Pour finir en beauté, une petite vidéo d’archive de César dans son atelier et qui rassemble un peu l’ensemble des œuvres que l’on a cité : César dans son atelier.

***

Merci beaucoup de suivre ce beau projet. J’espère que vous aimez en apprendre un peu plus et autrement, que cela vous fait réfléchir. Partagez votre avis en commentaires ou sur instagram en me suivant @pepperdwyer !

A demain !

Pepper.

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.