Artvent #1 Découvre l’@rtiste Lucie Faucon, céramiste

BONJOUR ! Quel plaisir immense de pouvoir ENFIN inaugurer ce Calendrier de l’Artvent ! On va passer presque un mois entier ensemble et ça, ça tue. Je suis comme une pile électrique, surtout qu’on commence avec un épisode de la série ‘Découvre 1 @rtiste‘ qui est de loin une de mes favorites car elle me permet de donner la parole à ceux qui m’inspirent chaque jour.

Quelle fierté de commencer avec une artiste que j’adore suivre depuis plusieurs mois déjà : la céramiste Lucie Faucon !

J’ai découvert Lucie sur Instagram (@luciefaucon), et son travail m’a touché en plein cœur. Entre ses assiettes Edgar et ses petits pots Vénus… je ne savais plus où donner de la tête. Ses céramiques sont délicates, uniques, et apaisantes. Alors j’ai décidé de lui demander de parler un peu d’elle et de ce qu’elle fait au quotidien pour vivre de sa passion. Maintenant promis, j’arrête de parler et je vous laisse savourer le premier article de cette longue série qui s’annonce remplie de belles choses.

Bonne lecture !

Pots Vénus

***

PEPPER : Comment expliquerais-tu ce que tu fais à quelqu’un qui n’en aurait jamais entendu parler ?

LUCIE : Je m’appelle Lucie Faucon, j’ai 23 ans et je suis céramiste de formation.

Je travaille la terre, principalement le grès, pour produire de la vaisselle et des objets du quotidien. Je fabrique mes pièces une par une, à la main, grâce aux différentes techniques de modelage. Mon envie au quotidien est de créer de la vaisselle fonctionnelle et unique pour les petits et grands repas.

Peux-tu m’expliquer un peu ton parcours ?

À 14 ans, je savais que je voulais continuer dans la création et le design. Mes notes de l’époque me permettaient largement d’être acceptée en bac design & arts appliqués. J’ai étudié pendant trois ans un programme de bac général associé à du design, de l’histoire de l’art, des métiers d’art, de l’artisanat etc. Lorsque j’ai obtenu mon bac, je savais que je voulais continuer dans l’artisanat et plus particulièrement dans la céramique, mais je pense que je n’étais pas assez mature pour me lancer directement là-dedans. J’ai donc choisi de faire un BTS en design graphique pour me former en communication et en graphisme. J’ai obtenu mon BTS et je suis retournée à mes premiers amours : la céramique. J’ai fait deux ans de diplôme des métiers d’art en céramique artisanale, je l’ai eu avec mention très bien et je me suis lancée, j’ai monté mon entreprise. 

Aujourd’hui je ne regrette pas d’avoir été formée en premier pour la communication et le design graphique car cela m’aide beaucoup dans les recherches de formes, dans la conception d’un projet de design et dans ma communication, sous tous les angles.

Assiettes Edgar

Pourquoi avoir choisi la céramique ? Quelles sont tes « spécificités », utilises-tu un type de matériau en particulier ou une technique particulière ? Moi qui n’y connais rien en céramique, comment pourrais-tu m’expliquer brièvement ce que c’est…

La céramique ? Parce que c’était mon rêve de gosse. Pouvoir produire de la vaisselle ou des vases que je verrais dans la maisons des autres. 

J’utilise particulièrement du grès, qu’il soit blanc, roux, lisse, rugueux, je les aime tous. Je modèle mes pièces une par une à la main, le processus est donc long. J’apprécie beaucoup que l’on puisse avoir des petites irrégularités sur les pièces d’une même collection, cela rend les pièces toutes plus uniques les unes que les autres. Je fabrique mes pièces et mon émail (la couleur que l’on voit sur mes pièces) et je cuis dans un four spécialisé, un première fois à 980 degrés pendant environ 12h et une seconde fois à 1280 degrés pendant 10h.

Je dirais que mon univers est vivant, brut, contemporain, sable, grège, bleu et blanc. 

J’ai cru comprendre que fabriquer des céramiques était ton métier, comment le perçois-tu au quotidien ? Est ce que c’est particulièrement dur ou non ? Est ce que tu as des envies d’évolutions particulières à l’avenir en rapport avec ce métier ? (Partir à l’étranger, ouvrir un boutique, lancer une nouvelle « série »… n’importe !).

Effectivement c’est mon métier. C’est un plaisir de produire des pièces qui plaisent aux gens et de travailler seule. Je fabrique ce que je dessine et personne ne me dicte ce que je dois faire. Je pense que c’est une liberté déguisée, car le reste est particulièrement difficile. Devoir se justifier vis à vis des prix de l’artisanat, répondre aux clients trop pressés, combattre la société de consommation. C’est assez fatiguant et très difficile financièrement, mais c’est la vie que j’ai choisie, et je ne la changerai pour rien au monde.

Peut-être que des perspectives d’évolution se dessinent dans ma tête, mais c’est encore un peu flou pour en parler. La seule qui est à court terme est mon déménagement, je quitte Paris pour l’Aveyron.

Désires-tu profiter de cet article pour annoncer un projet, un événement en particulier ? 

Pour le moment, tout ce qui est prévu est un peu secret… Mais j’ai hâte d’en parler un peu plus !

Service à thé Crépuscule

Qu’est ce qui t’inspire ?

Ce qui me donne le plus envie de créer c’est le fait de produire ce que je veux. Je ne me pose jamais la question de « est-ce que ça va plaire ? ». Je ne me mets pas beaucoup de barrières, je fais ce que je veux, si ça plaît c’est tant mieux car c’est un plaisir de voir des retours sur mon travail, mais si au contraire ça ne plaît pas, c’est tant pis.

Je me sens inspirée par des artistes comme Yves Klein, Picasso ou Matisse et cela m’aide à dégager mon propre univers.

Y-a-t-il un artiste/podcast/film/quelque chose de culturel que tu as aimé récemment et que tu recommande ?

Il y a énormément d’artistes que j’aime, je ne pourrai pas tous les citer… Par contre, si vous avez un peu de temps pour vous, je vous conseille vraiment de lire Le chœur des femmes de Martin Winckler. Ce roman m’a littéralement redonnée foi en beaucoup de choses.

***

Quel bonheur d’entendre quelqu’un parler de ce qu’il aime avec autant de ferveur hein ? Moi j’ai les poils, jvous jure. Encore un immense merci à Lucie pour sa participation à Artvent, vous pouvez la retrouver sur son site internet en cliquant juste ici ou encore sur Instagram juste là.

Quant à nous, on se retrouve demain pour un nouvel article ! (J’ai déjà hâte).

N’hésitez pas à donner votre meilleur avis en commentaires et à suivre la suite de mes aventures sur Instagram @pepperdwyer !

Pepper.

4 commentaires

  1. JulieG

    Grand bravo pour cette première date et cette rencontre ! Comme tu as pu le voir, le côté rencontre me parle tout à fait, j’adhère donc à mille pourcent 👌
    Et très agréable de découvrir ce métier/passion, bravo à vous deux 😊

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.