Construire une marque intergénérationnelle – avec Les Mains de Mamie

Aujourd’hui, je vous présente la recette parfaite pour créer une marque tendance et irrésistible : prenez une pincée de jeune femme incroyable, trois cuillères de mamies qui déchirent tout, l’ensemble accompagné d’une activité qui fera remonter vos souvenirs d’enfance et… la crème de la crème : un moment humain et terriblement chaleureux.

Les Mains de Mamie comment vous dire… c’est mon coup de cœur humain de l’été. Je suis te-lle-ment heureuse de vous les présenter dans le cadre de ce nouvel article du projet Rencontres. Je vous préviens, l’article est délicieusement long, je pense même que c’est le plus long à ce jour du blog. En effet, je tenais à donner la parole à chacune des membres de cette marque si jolie et si chère à mon petit cœur tout mou et je l’avoue, tout ému (ne vous emballez pas, ça ne m’arrive pas tous les jours. Et puis je pleure pas, j’ai une poussière dans l’œil. Gare à celui qui prétendra le contraire).

Au cas où vous ne l’auriez pas encore compris, cette interview me tient vraiment à cœur. J’espère que vous y trouverez autant que ce qu’elle m’a apporté. Témoignages de vie aussi bien pros que persos, partage simple de ce que l’on aime et de son héritage, retour aux sources, projet de transmission, révélations… tout y est pour vous aider à repartir du bon pied où que vous soyez dans votre vie actuellement. Promis, je vais arrêter de vous teaser, on commence à en avoir tous marre, je sais. Alors, sans plus tarder, je vais vous laisser découvrir Aurélie, Mamie Jo, Mamie Mauricette ainsi que Mamie Michèle, qui gravitent aujourd’hui autour de ce beau projet qu’elles ont créé toutes ensemble. Installez-vous confortablement, prenez un petit snack ou une boisson à votre goût et kiffez ces quatre beautés.

Pour une marque qui se veut innovante, il faut d’abord connaître et maîtriser son passé.

– Faisons connaissance –

PEPPER : Comment présenteriez vous Les Mains de Mamie à quelqu’un qui n’en aurait jamais entendu parler ?

Aurélie : Les Mains de Mamie c’est la nouvelle marque de mode DIY, féminine cool et intergénérationnelle. En bref, c’est une équipe de femmes de 29 à 79 ans qui s’amuse, tout en valorisant le savoir-faire de nos aînées à travers des workshop de Do It Yourself, funs et décomplexés, des collections de handknitwear et des kits à tricoter pour les femmes !

Comment est née l’idée de fonder Les Mains de Mamie ?

Aurélie : L’idée m’est apparue lorsque j’étais dans un contexte pro et perso particulier…Après avoir passé tout ma « petite » carrière dans différent poste autour de la communication (3 ans en tant que Chef de projet en agence, 4 ans en tant que Responsable Com’ & Marketing dans un organisme de formation et 1 an en tant que Consultante), j’ai perdu le sens de mon travail. Je ressentais ce vide et ce sentiment d’inutilité dans la société… ça a duré presque 1 an en 2016…

J’ai donc quitté mon CDI en 2017, j’ai obtenu mon chômage et pour me vider la tête, je réalisais des objets de couture, une passion transmise par ma Mamie Laolinda ancienne couturière de costume d’homme. C’est elle qui a été le déclic à toute cette aventure. Ma grand-mère c’est une femme coquette, pleine de caractère, de courage et d’humour que j’ai toujours admirée et dont je suis très proche. Elle me racontait souvent son histoire en tant qu’émigré portugaise, sa nouvelle vie arrivée en France et ses anecdotes sur mon père. Elle m’a transmis ces recettes de cuisine, et j’ai toujours gardé le souvenir d’elle quand j’étais petite qui faisait sa couture sur sa belle machine Singer.

Un jour, en 2017, mes parents m’on annoncé que ma mamie avait été officiellement diagnostiqué « malade d’Alzheimer »…  Cet événement m’a bouleversé, notamment ayant mes deux grand-mères avec moi, et m’a fait prendre conscience de l’importance de la transmission. Mon identité, mon patrimoine immatériel et culturel, je le dois à mes grand-mères.

Moi, qui à cette période cherchait du sens dans ma vie pro et m’était remise à la couture, j’ai observé un constat dans notre société : il y a d’un côté nos aînées, qui s’isolent au fil de l’âge, qui restent entre elles et des jeunes filles de l’autre côté, de plus en plus désireuses de se remettre au tricot, à la couture, à la broderie… notamment grâce aux tutos Youtubes, Pinterest et Instagram… Pourquoi ces deux générations, qui se ressemblent finalement plus qu’elles ne le pensent, ne se rassemblent pas au sein de notre société ?

C’est comme ça que j’ai eu l’idée de créer Les Mains de Mamie : une marque féminine et créative, portée Mamie Badass qui casse le cliché sur les « vieux » pour rassembler les générations de femmes dans des ateliers de DIY et valoriser leur savoir-faire dans des produits de prêt-à-porter ! J’ai eu l’idée début 2018, on a testé nos ateliers en janvier 2019, et tu connais la suite depuis janvier … 😉

Comment chaque merveilleuse Mamie (et Aurélie bien sûr !) se présenterait-elle en une phrase ? (Jo, Mauricette et Michèle, j’ai envie d’être une mamie comme vous plus tard, vous êtes trop belles).

Mamie Jo : En une phrase ? Ça va être compliqué pour moi qui suis bavarde, mais bon on va essayer. Dans la vie, je dirais que je suis, comme les bulles dans le champagne, comme les vagues dans la mer ou le vent dans les arbres… toujours en mouvements !

Aurélie : Mamie Jo c’est notre  « boucan » comme on dit dans le sud, c’est la joie de vivre incarnée et une boule créativité !

Mamie Mauricette : Bonjour Pepper, Je m’appelle Mauricette j’ai 79 ans (le 12 juillet) et suis née à Marseille de parents Marseillais (longue génération) je suis à la retraite après avoir travaillé pendant 40 ans dans une banque et avoir franchi tous les échelons. J’ai eu 2 enfants (2 filles), ma mère étant couturière je l’ai souvent aidé et j’ai cette fibre d’aimer les travaux d’aiguilles que j’ai toujours pratiqués (j’ai fait mon premier pull à 9 ans. Avant on apprenait le BA-BA de la couture, crochet, tricotage, broderie à l’école (pour être nous disait on une parfaite maitresse de maison).

Aurélie : Mamie Mauricette c’est notre doyenne marseillaise, notre discrète et passionnée des arts du fil et de l’aiguille.

Mamie Michèle : Je suis une mamie dynamique, très active et impliquée dans le monde associatif et dans la transmission. J’ai débuté cette nouvelle « carrière » par du bénévolat d’enseignante FLE (français langue étrangère) et je continue par l’enseignement du savoir-faire ancestral transmis déjà par nos propres grands-mères et mères avec Les Mains de Mamie.

Aurélie : Mamie Michèle c’est notre douce et coquette Mamie, bienveillante,  elle est profondément portée par l’humain.

Aurélie : Pour ce genre de question, je vais utiliser une citation ça sera plus simple : « lls ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » de Mark Twain. Je suis très spontanée, très intuitive et optimiste comme nana, je crois que le fait de ne pas tout connaître et maîtriser dans la vie (notamment les risques) m’apporte une force d’action au quotidien.

– Des ateliers DIY –

Quel est le but des Ateliers des Mains de Mamie ?

Le but des ateliers est d’offrir l’opportunité d’apprendre à faire soi-même et de partager un moment fun et complice avec des femmes que l’on ne connaît pas … et des Mamies ! Dans notre société, nous n’avons pas l’occasion de partager des moments avec nos aînées (hors contexte familial) : alors là pendant 2 heures, on s’offre une bulle de complicité entre femmes et on ne pense qu’à soi, à son plaisir et on repart avec son ouvrage toute fière, parce qu’il n’y a rien de plus cool que de dire à sa copine en kiffe «  Ça ? Ouais c’est canon, c’est moi qui l’ai fait » !

Le DIY semble avoir une place importante dans la conception de l’entreprise, pourquoi ?

Dans une société de l’hyper-consommation, de la fast-life pro et perso, ça fait du bien de prendre le temps d’apprendre et de transmettre. Le DIY, « le fait—main » comme écrit dans notre logo est notre « fil conducteur » (sans mauvais jeu de mot) : c’est le lien fédérateur de nos deux générations et le bon prétexte pour se rencontrer et prendre le temps d’échanger entre nous. C’est ce qui permet à Mamie de revenir sur le devant de la scène dans notre société car on ne peut pas parler de tendance DIY et oublier Mamie qui en est la Queen.

Comment vous êtes vous toutes connues ? 

Mamie Jo : C’est tout simple, Aurélie et moi avons été collègues pendant 3 ans, elle dans la com’ et moi, dans la formation………!!!!!!!! Et puis un jour je suis partie, un an plus tard elle est partie aussi. Je vivais donc une retraite active entre petits enfants, théâtre, massage, associations diverses, lorsqu’un jour mon tél’ a sonné, c’était Aurélie m’exposant son projet des Mamies. J’ai d’abord dit « non » (parce que j’ai oublié de préciser que j’ai aussi un mari), mais Aurélie en super négociatrice m’a mis l’eau à la bouche et j’ai dit « Oui ». Voilà, comment tout a commencé et comment j’ai été la 1ère… des Mamies et puis de bouche à oreille les autres Mamies nous ont rejointes.

Mamie Mauricette : À la retraite, avec mes petits enfants un peu dispersés dans la France, j’ai cherché à transmettre en mettant une annonce de cours de tricot sur un site en ligne et c’est ainsi qu’Aurélie m’a appelée et que l’on s’est rencontrée. Comment décrire Aurélie (on ne peut pas) : c’est une merveille de la nature, elle vous entraîne avec elle.

Mamie Michèle : Nous nous sommes rencontrées par l’intermédiaire de l’application « Nextdoor ». Inscrite par le biais d’une amie américaine, je vois une annonce qui m’intéresse : recherche mamies tricoteuses et brodeuses. Je réponds immédiatement et Aurélie me contacte pour échanger. Mais je suis alors encore à côté de Washington donc à 6000 km/h d’elle. Je la rappelle en arrivant à Marseille et là … surprise ! Nous habitons à 200 mètres l’une de l’autre. Magnifique rencontre ! Ensuite j’ai pu rencontrer les autres mamies lors de nos Mamies Brunch (réunion d’équipe mensuelle) !

Lequel des ateliers a le plus de succès ? (je suis #Team broderie personnellement, je rêve d’en faire)

Aurélie : Eh bien, tu es une nana dans la tendance (n.d.Pepper : ça c’est un passage que je tenais vraiment à conserver vous ne m’en voudrez pas j’en profite pour me mousser) car c’est l’atelier broderie qui cartonne cette année ! Je pense que les filles adorent customiser et personnaliser leurs fringues, d’où le succès de la broderie. Et puis rien de mieux que de savoir broder pour offrir des cadeaux canons à notre entourage sans y mettre un gros budget (mes copines ont toutes eu leur t-shirt brodé à Noël !).

Etant totalement vierge de broderie, pourrais-je quand même accéder à un atelier ? A l’inverse, y a-t-il des ateliers pour les plus expérimentés ? 

Aurélie : Tous nos ateliers sont dédiés aux débutantes, l’idée principale est de s’initier, de donner l’envie de pratiquer. C’est pour cela qu’ils durent 2 heures et qu’on inclut également le matériel dans le prix pour qu’elle puisse continuer à la maison si les clientes souhaitent aller vers des ouvrages plus avancés ensuite. Les Kits à tricoter des Mains de Mamie, vont sortir d’ici la fin 2019 et vont permettre de poursuivre et de perfectionner son niveau dans les techniques que l’on aime.

J’ai vu que vous proposiez un atelier en partenariat avec Sézane ! Bravo pour ce beau projet. Pouvez-vous m’en parler un peu plus ? (comment cela s’est mis en place, pourquoi avoir accepté de travailler avec Sézane en particulier…) Travaillez vous souvent avec d’autres marques/entreprises ?

Aurélie : En avril, la boutique de Sézane nous a repéré et contacté sur Instagram. C’était complètement dingue pour nous car les Mamies connaissaient toutes la renommée de cette marque et moi je suis une FAN du parcours exceptionnel et inspirant de Morgane Sézalory, la fondatrice.

Lorsque j’ai créé les Mains de Mamie, que nous n’étions que 2 avec Mamie Jo à imaginer ce projet, je lui disais : « t’imagines demain, Sézane nous appelle pour une collab’ et valorise le savoir-faire de Mamie dans des ateliers ou une création de fringue… ça serait dingue ! »…

On se disait que si on relevait le challenge de créer une marque portée par des Mamies « hype » et tendances, avec un message fort sur le pouvoir de l’âge et l’inclusion de nos personnes âgées, des marques de mode pourrait être intéresser pour nous aider dans cet engagement..

Le truc, c’est que jamais on ne s’était imaginées que ça serait Sézane la première marque à nous contacter, au bout de 4 mois d’activités ! Si les équipes de Sézane passe par là, Nicolas, Isabelle, Laure, encore un grand MERCI !!! Depuis janvier, nos ateliers ont eu un écho auprès des grandes et prestigieuses enseignes comme Alinéa, Galeries Lafayette et Printemps. Elles nous ont déjà sollicité pour des animations en point de ventes avec Mamie et des prochaines collab sont dans les tuyaux…

– Bâtir une identité forte –

Pourquoi selon vous il est important de ramener plus d’intergénérationnel dans les produits et les marques aujourd’hui ?

Aurélie : Je suis persuadé qu’une des clés de notre génération réside dans l’échange avec nos aînées. Les Mamies d’aujourd’hui ont tellement de point commun avec nous : la liberté d’être soi, d’être une femme, l’envie de vivre à fond et pour ce que l’on aime, la quête de sens et de bien-être … des discours que j’entends partout dans mon entourage de copines et sur le web ! Nos aînées en sont au même conclusion que notre génération, elles aspirent aux mêmes envies que les femmes de 30 ans à la différence qu’elles ont le recul sur la vie, sur ce qui est important de retenir quand on arrivera à 60 ans. Elles sont également les gardiennes de notre patrimoine immatériel, nos us et coutumes, nos traditions… Pour une marque qui se veut innovante, il faut d’abord connaître et maîtriser son passé, ses règles, pour réellement ré-inventer quelque chose de nouveaux.

Chacun, qu’importe son âge peut nous nourrir et nous enrichir.

La communication, du fait de la cohabitation de plusieurs générations, est-elle la même que dans une entreprise «  »classique » » ou bien est-elle meilleure/plus difficile ?

Aurélie : L’équipe des Mains de Mamie est un regroupement de femmes de générations différentes mais qui ont le même état d’esprit : rester ouverte au monde qui nous entoure, garder son esprit vif !

Par exemple : Mauricette est notre doyenne et c’est la plus connectée des mamies (Pinterest, Insta, les derniers appli à la mode, shopping en ligne etc). Elles ont également des filles et des petites-filles et elles adorent rester « à la mode », comprendre ce qui est tendance en ce moment et échanger avec elles. Elles utilisent les expressions des jeunes comme « le kiffe », « c’est ouf » parce qu’elle l’ont entendu au sein de leur entourage.

Elles ne vont pas toutes savoir ce qu’est un « meme », un « gif », une expression comme « badass » mais comme moi parfois, lorsque je ne sais pas tel mot technique dans la maille, telle expression ou comment gérer une situation pro (et là, avoir des super mamies qui ont eu des belles carrières pro ça aide !). Mais on veut toutes apprendre et savoir. On a toutes cet état d’esprit de se dire que chacun, qu’importe son âge peut nous nourrir et nous enrichir. À partir de ce postulat, tu ne vois plus l’âge, le chiffre, tu vois juste une bande de copine qui essai d’apporter leur pierre à l’édifice pour changer la société tout en se faisant kiffer !

En terme de communication, je leur parle comme à mes copines avec mes expressions de nanas de 29 ans en 2019. On utilise What’s App pour nos conversations de groupe, Google Calendar pour nos plannings, elles sont sur Instagram et observent les commentaires des filles avec attention …

Bref, il faut aller vers nos aînés et oublier les clichés (et vice-versa). On se rendra compte qu’on a bien plus de point commun qu’on ne le pense ! Et concernant mon aventure entrepreneuriale, je peux te confirmer que ce sont les meilleurs mentors que j’ai connu, alors forcément ma conclusion est simple : oui, notre équipe intergénérationnelle est un atout et une force pour les entreprises !

Quel message souhaite transmettre Les Mains de Mamie ?

Mamie Jo : Il n’y a pas d’âge pour vivre sa jeunesse ! Il faut simplement prendre soin d’elle pour qu’elle dure le plus longtemps possible, alors à toutes les femmes je lance ce message :

« Aimez vous fort, prenez soin de vous,

vous êtes votre meilleure amie, celle qui sera toujours là pour vous, alors écoutez la »

Et je reprendrai volontiers les paroles d’une chanson d’Albert Préjean, un vieux de la veille, dont le couplet dit ceci :

« Amusez-vous,

Foutez-vous d’tout!

La vie, entre nous, est si brève

Amusez-vous

Comme des fous

La vie est si courte, après tout ».

Mamie Mauricette : Si au travers des Mains de Mamie, on peut faire comprendre que le mot « vieux » n’existe presque plus, qu’échanger entre personnes d’âge et de conditions différentes va apporter à tous une meilleure façon de partager alors le but aura été atteint !

Aurélie : Les Mains de Mamie est un hommage à la Femme avec un grand F : Celles qui sont libres, inspirantes, créatives. Celles qui vivent leur vie pleinement sans avoir peur, sans se mettre de limites.  Les Mains de Mamie nous rappelle cette liberté d’être soi-même… à tous les âges.

Considérez-vous comme une marque féministe ?

Aurélie : Très bonne question qui nous est déjà venue entre nous !  

Les Mamies ont porté nos combats pour que les femmes puissent devenir autre chose que des bonnes « maîtresses de maison ». Elles sont aujourd’hui fières de notre génération de femme, de nous voir dans notre indépendance perso et pro, de voir que nous continuons à porter les combats qui ne sont pas finis comme l’égalité des salaires.

Elles adorent aussi la Féminité de la femme dans le sens du littéraire du terme : les attributs physiques et spirituels de la femme qui sont valorisés. Notre différence est aussi notre richesse.

Je dirais que Les Mains de Mamie est avant tout une marque féminine.

Qu’est ce qui est le plus important au sein des Mains de Mamie aujourd’hui ?

Le plus important c’est notre équilibre entre nous : les Mains de Mamie est un vrai projet qui repose sur l’interdépendance de chaque génération au sein de l’équipe. Les Mamies sont là pour le plaisir de transmettre et de faire, et moi et ma petite équipe, pour les valoriser et organiser la structure tout en étant « fluide » pour elle.

Y a-t-il un projet ou une information que vous souhaitez dévoiler dans cet article ? (même un teaser ça marche)

Ouais deux choses pour lesquelles on en peut plus d’attendre : la collection et son shooting vont être trop canon !! Et Mamie sera dans un pop-up store de fou sur Marseille en fin d’année… Ces prochains mois vont être une fête de dingue !

Jo, Mauricette et Michèle, au fond, pourquoi avoir accepté ce projet fou qu’est Les Mains de Mamie ?

Mamie Mauricette : Au début un peu sceptique, je l’avoue, j’ai découvert avec étonnement l’engouement de la nouvelle génération pour apprendre tous ces gestes d’antan si faciles pour nous, les Mamies, et inconnus pour elles. Voir ces jeunes femmes aimer découvrir et apprendre des techniques de tricot, crochet, broderie… est un projet absolument fou et impressionnant ! J’avais un peu peur lors du premier atelier (« le courant va-t’il passer ? »), car je suis assez discrète dans la vie de tous les jours… Mais tout s’est merveilleusement bien déroulé : le respect des participantes, la joie d’échanger ensemble, en dehors de toute contrainte, ont fait que cela s’est révélé un grand plaisir pour moi !

Mamie Jo : Pour plusieurs raisons, tout d’abord, parce que j’aime la nouveauté, l’action, les challenges et puis parce que je suis une communicante née et que les autres sont ma sève. Quand j’anime un atelier c’est un grand bol d’air, leur présence fait vase communiquant et puis qu’on se le dise aussi, un p’tit sou de plus dans la tirelire, c’est sympa aussi !

Mamie Michèle : Pourquoi avoir accepté ? Parce que j’avais envie de mettre en place des projets sur les loisirs créatifs pendant ma retraite mais je n’avais pas la solution de la mise en place (la communication notamment, comment se faire connaître). Après avoir appris à tricoter à ma petite-fille, je me suis dit que je devais transmettre ce que je savais. Alors quand Aurélie est arrivée, c’était une évidence.

– Petites questions bonus… –

Qu’est ce qui vous inspire créativement au quotidien ? 

Mamie Jo : « La vie ». Réponse courte je l’avoue, mais extrêmement longue en même temps, car tout m’inspire. Dès que mon esprit s’éveille, il se met à scanner tout ce qui l’entoure et la journée commence à 100 km à l’heure.

Mamie Mauricette : Les gens. Chacun fourmille d’idées, les partager est la meilleure chose pour les voir se réaliser ! Les livres aussi. Petite, les livres étaient plus rares que maintenant et comme mes parents n’avaient pas les moyens de m’en acheter… alors aujourd’hui, j’adore lire ! Les livres de Dan Brown sont ma tasse de thé ! Je les dévore avec délectation (peut être pour copier mon mari policier 😉 ).

Mamie Michèle : Ce qui m’inspire c’est les échanges avec les autres. On en ressort toujours plus rempli !

Aurélie : Mon homme, Instagram et Marseille je dirais.

Y a-t-il un événement culturel (un livre, un artiste, un album, une personne exceptionnelle, un projet…) qui vous a plu récemment et que vous souhaiteriez partager ?

Mamie Jo : Oui, un clown-mime sublime, il s’appelle Julien Cottereau, dans un spectacle dont il est l’auteur interprète « Imagines-toi » magnifique interprète, qui fait parler son corps sans prononcer le moindre mot !

Mamie Mauricette : En ce moment j’écoute en boucle la chanson « Les gens qu’on aime » de Patrick Fiori. Je ne le leur dit pas assez « je vous aime les Mains de Mamie« , ma famille, mes amis et mon chien Paco (qui a très chaud en ce moment) !

Mamie Michèle : Van Gogh, Magritte et Cézanne, sont des peintres qui m’ont toujours fasciné par leur couleur. J’adore le jazz et je chante dans une chorale de Gospel.

Aurélie : Récemment j’ai découvert sur Instagram le travail de la photographe Amalia Freneuil @amaliafrn, qui réalise des clichés poétiques et sublimes sur sujets comme la liberté des femmes iraniennes, l’égalité des sexes, etc… Fan ! Si un jour je peux faire une collab’ avec elle, ça serait ouf !

Quel est l’animal totem de chacune d’entre vous ?

Mamie Jo : A la maison, il y a 11 tortues et 2 chiens, je les aime tous, mais j’ai quand même un attachement tout particulier pour le plus vieux de mes chiens. Il vient d’avoir 15 ans et c’est tout simplement un « super pote » !

Mamie Michèle : A priori mon animal totem serait le cheval mais plutôt un arabe pur sang, petit mais costaud, épris de liberté et de partage.

Aurélie : le chaton-thère : un bon mélange entre la mignonnerie du chaton et le caractère d’une panthère ahah !

***

Alors, ça vous en bouche un coin là hein ? Ça parle moins dans le fond à toujours faire les malins maintenant !

Que dire de plus… Un immense merci à Jo, Michèle, Mauricette et Aurélie. Je ne sais pas vous, mais moi j’en ressors grandie… et surtout, j’ai un excellent prétexte pour venir faire un tour à Marseille maintenant ! Je vous souhaite d’avoir envie de construire un aussi beau projet que le leur, de vous en inspirer et de croire en vos rêves professionnels. Aimer ce que l’on fait tous les jours, c’est important, et c’est aussi savoir s’entourer de personnes qui vous tirent vers le haut. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Alors faites un tour dans vos fonds de tiroirs et sortez nous la pépite du siècle. C’est en étant inspiré par ce qui nous a construit que l’on devient qui l’on est, non ? Alors VIVE LES MAMIES ( et vive nous, parce qu’on a dit que maintenant on s’aimait).

Pepper.

Retrouvez Les Mains de Mamie sur leur site en cliquant ici et sur Instagram en cliquant .

2 commentaires

  1. clairette07

    Bravo Pepper 😍👍
    Très bel article
    Des larmes en le lisant, ( pas des poussières 😁) le coeur au bord des yeux. Très belle aventure humaine. Oui nous sommes riches de nos mamans, mamies et amis…plusieurs mots ont raisonnés en moi : la citation de Mark Twain, « ils ne savaient pas que c était impossible, alors ils l ont fait ». Pour l avoir vécu, c est une belle allégorie et leçon de vie. Oui la différence est un trésor. Et surtout vivre pleinement, découvrir, apprendre, CRÉER, AIMER !
    Vives les mamies et la folie ❤💨

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.